Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5emedimension.overblog.com

Elle se réveille au moment où on va lui prélever des organes !

Elle se réveille au moment où on va lui prélever des organes !

Je l'avais déjà dit, ne pas donner ni recevoir d'organes de quelqu'un d'autre. En recevoir signifie acquérir le psychisme du receveur.


Ce n'est pas une fiction. Cela a été rapporté par ABC News et plusieurs autres sources d'information. Cela s'est vraiment passé.

Et de quelle manière est-ce arrivé ? Les médecins ont faussement prononcé sa mort en déclarant frauduleusement qu'elle avait succombé à un "arrêt cardiopulmonaire" et à un "dommage cérébral irréversible". Ce qui leur a donné une justification médicale pour commencer à ouvrir alors même que le cœur de la femme battait encore.

C'est un sacré truc sur les dons d'organes : les médecins n'attendent pas que vous soyez réellement mort. Au moins pas selon la définition normale de "mort".

Vous voyez, vous et moi pensons que "mort" signifie que le cœur ne bat plus, que le cerveau ne fonctionne pas et que vous êtes sans vie. Mais les hôpitaux – qui génèrent d'immenses profits avec le trafic de transplantations d'organes – sont très motivés à vous déclarer "cliniquement mort" longtemps avant que vous ne le soyez vraiment.

Ils peuvent en fait vous déclarer "mort" même lorsque votre cœur bat encore et que vous avez toujours une activité cérébrale. Et ils le font souvent. Voilà comment bon nombre de prélèvements d'organes sont pratiqués en réalité en Amérique : des patients au seuil de la mort (mais pas vraiment morts) sont simplement "déclarés" morts, puis leurs organes sont rapidement enlevés, les tuant pour de bon.

C'est un crime qui se passe tous les jours en Amérique, où les hôpitaux ont été pris à maintes reprises sur le fait de participer à un trafic d'organes au marché noir.

lire la suite:

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article