Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié par Adon 12 sur
Publié dans : #manipulation, #economie
Assurance-chômage: Ce qui pourrait changer pour les demandeurs d'emploi... et les salariés

Les syndicats et le patronat entament un cycle de négociations pour redéfinir les conditions d'indemnisation des chômeurs et les contributions des employeurs et des salariés...

C’est reparti. Après avoir discuté emploi puis formation professionnelle, les partenaires sociaux se retrouvent vendredi pour débattre cette fois-ci du chômage. Plus précisément des règles de l’assurance-chômage, alors que l’Unédic, l’organisme qui la gère, est dans le rouge. Elle table cette année sur un déficit de 4,3 milliards d’euros et une dette -comprenez un déficit cumulé- de 22,1 milliards. Comment ces comptes peuvent-ils être rétablis? 20 Minutes fait le tour des différentes pistes envisagées.

Baisser la durée d’indemnisation

Cette idée revient régulièrement sur le tapis alors que la durée maximale d'indemnisation en France est de 24 mois (36 mois pour les plus de 50 ans). C’est nettement plus qu’en Grande-Bretagne, où l'indemnisation cesse au bout de six mois, mais c’est moins qu’aux Pays-Bas, où la limite est de 38 mois. A noter que l’Allemagne, pays avec lequel la France aime bien se comparer, indemnise ses chômeurs aussi longtemps que la France, soit 24 mois.

Plutôt que de raccourcir ce délai, certains proposent de le flexibiliser, à l’instar de Bruno Coquet, de l’Institut de l’entreprise. Concrètement, il voudrait que la durée de l’indemnisation s’accroisse pendant les périodes de ralentissement économique et se réduise quand la conjoncture s’améliore.

Baisser le montant des allocations

Le taux de remplacement est le pourcentage perçu de son ancien revenu. En 2009, selon la Cour des comptes, ce taux était en France «légèrement supérieur à la médiane des pays de l'Union européenne» (67,3% contre 64,9%). Bruno Coquet propose d’instituer un taux unique pour tous les chômeurs, de l’ordre de 65%. «D’après la littérature économique, c’est le niveau optimal pour stabiliser la consommation sans décourager la reprise de l’emploi», explique-t-il.

Certains évoquent aussi la possibilité de réduire le plafond des allocations, qui est en France le plus haut d’Europe: 6.270 euros par mois, contre 2.300 en Allemagne et moins de 1.700 en Espagne ou en Italie.

Lire la suite:

À propos

5emedimension.overblog.com

“Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade. Jiddu Krishnamurti”

Rédigé par Adon 12

Articles récents

Hébergé par Overblog