Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié par Adon 12 sur
Publié dans : #CDI fragilisé, #manipulation
Cet accord qui attaque et fragilise le CDI

L’Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, s’appellera désormais loi Sapin, ou loi de sécurisation de l’emploi. Cet « ANI » permet, en France, depuis le 1 juillet 2013 de faire baisser les salaires, et de licencier plus facilement. Focus sur quelques uns des 28 points de cet accord de flexisécurité, aux contreparties plus que douteuses, que le MEDEF n’avait pas pu faire passer sous Sarkozy, et qui l’a été sous Hollande !

Cette loi a été définitivement adoptée le 14 mai 2013, dans un silence quasi absolu, alors qu’elle consacre un recul sans précédent des droits des travailleurs, en attaquant la « sécurité » apportée par le CDI. Un accord qui n’attend plus que des décrets d’applications !

Comment l’esprit du temps transforme l’esprit des lois

La finance dirige le monde et quand Goldmann Sachs s’exprime en demandant à ce que les salaires des français baissent de 30 %, Hollande s’exécute, sous la tutelle de la commission européenne.

Vous la voyez où la sécurité ?

On nous avait présenté, dans les médias, la fin de la négociation sur l’ANI, comme une victoire des salariés sur le MEDEF, avec la taxation des contrats courts. En réalité, alors que ces contrats précaires (CDD, temps partiel…) représentent 82 % des embauches désormais, seuls ceux inférieurs à un mois seront taxés, le reste en sera exclu : une paille au regard du volume global !

On promet aussi aux chômeurs des droits rechargeables à l’assurance chômage, si cela n’augmente pas le déficit de l’Unedic ! Alors qu’au moment ou cela a été signé l’UNEDIC (assurance chômage) perdait 5 milliards. (Notez cependant qu’avant la crise, en 2007 l’assurance chômage était excédentaire de 4 mds € environ). Une promesse qui n’engage que ceux qui y croient !

Les contrats à temps partiel ne pourront pas être inférieurs à 24 H, sauf si le salarié en fait la demande par écrit (mais oui bien sûr, ceux qui dégotent un emploi vont faire la fine bouche et exiger plus que ce qu’on leur propose déjà !).

Autre pseudo avancée sociale, une mutuelle d’entreprise sera accordée à tous les salariés…mais les entreprises ne devront pas la financer avant 2016 ! Demain il fera beau !

Enfin un compte personnel à la formation sera créé sur les cendres de l’ancien DIF (Droit individuel à la Formation). C’est peut être la seule chose intéressante dans tout ce fatras. Voilà pour la soit-disant sécurité pour les salariés.

La flexibilité on la voit mieux !

Le patronat a obtenu la mobilité interne forcée : auparavant, on ne pouvait vous forcer à aller travailler dans un établissement éloigné, que si vous aviez une clause de mobilité sur votre contrat ; désormais c’est terminé ! Si votre employeur veut vous imposer de changer de site, il le pourra et si vous refusez, ce sera un motif légitime de licenciement ! Adieu la sécurité du CDI !

Bravo à la CFDT, la CFTC et la CGC qui ont permis que cela devienne possible !

Lire la suite: http://fortune.fdesouche.com/331851-cet-accord-qui-attaque-et-fragilise-le-cdi#more-331851

À propos

5emedimension.overblog.com

“Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade. Jiddu Krishnamurti”

Rédigé par Adon 12

Articles récents

Hébergé par Overblog